Quel est le nom du petit de la chienne ?

Avez-vous des difficultés pour appeler le petit d’une chienne ? Il ne s’agit pas seulement de vous. Beaucoup rencontrent ce problème et ne savent pas comment le surmonter. Pourtant, il est facile de connaître l’appellation adéquate pour le bébé de ce mammifère. Pour vous aider, les informations suivantes sont mises à votre disposition.

Voici comment appeler le petit d’une chienne

Il est fréquent de rencontrer des personnes qui ont du mal à appeler le petit d’une chienne. Si vous vous retrouvez dans ce cas, retenez que le petit de cet animal domestique est généralement appelé « chiot ». Que ce jeune animal non sevré soit femelle ou mâle, c’est par cette appellation que vous devez le désigner. N’utilisez donc pas « chiottes » pour indiquer les jeunes chiennes qui continuent de téter. Non ! Ce mot désigne plutôt l’endroit où sont satisfaits les besoins naturels.

Lire également : Dogue allemand : origine, caractère et santé

Autrement dit, le terme « chiottes » renvoie en quelque sorte au water-closet. Il est important de savoir que le cri d’un chien jeune, adulte, mâle ou femelle est l’aboiement. N’oubliez surtout pas que ce bruit que fait cette bête de compagnie est indiqué dans un fameux proverbe populaire. Il s’agit de l’expression « chien aboie, mais la caravane passe ».

Les raisons d’adopter un chien

petit d’une chiennePlusieurs raisons peuvent vous pousser à choisir un chien comme un compagnon de tous les jours. Il peut par exemple s’agir de sauver une vie. En effet, lorsque vous prenez chez vous ce type de mammifère, vous permettez ainsi à un autre de prendre sa place au refuge. Alors, une vie animale vient d’être sauvée. Si vous recherchez un ami fidèle qui ne se mettra jamais en colère contre vous, misez sur le chien.

A découvrir également : Santé du Bouledogue Français : Prévenir les problèmes courants et assurer le bien-être

En plus d’être docile, s’il est bien dressé, il partage avec vous vos peines quotidiennes. Son regard suffit pour parfumer une journée qui a mal démarré. Pour chasser l’ennui dû au traintrain quotidien, vous devez adopter un chien. Avec cette bête, il n’y a plus de vie solitaire. Certaines études ont prouvé que la présence d’un chien dans une maison diminue les risques de crises cardiaques.

Quels sont les avantages liés à l’adoption d’un chien ?

Les avantages liés à l’adoption d’un chien sont légion. D’abord, la présence de cette bête vous met tout le temps en activité. En effet, vous serez invité à faire des promenades avec votre animal. Quand vous adoptez un chien, vous pouvez pratiquer le canicross. Il s’agit d’un sport qui se fait avec ce type d’animal domestique. L’adoption de ce mammifère peut vous rendre la vie très simple en raison du caractère drôle qu’il possède.

Il vous fera rire par ses faits et gestes. En amenant votre chien au centre de l’éducation canine, vous pouvez faire la connaissance d’autres personnes. Autrement dit, vous rencontrerez d’autres propriétaires avec qui vous pouvez nouer d’autres relations conviviales. Un chien assure la sécurité de votre maison. Il s’agit là d’un avantage déterminant. Pour preuve, la police utilise souvent ces animaux pour rechercher les criminels et beaucoup d’autres choses.

Comment prendre soin du petit d’une chienne une fois adopté ?

Une fois que vous avez adopté le petit d’une chienne, vous devez prendre soin de lui. Tout d’abord, il faut vérifier s’il a été vacciné. Si cela n’a pas encore été fait par l’éleveur ou le propriétaire précédent, rendez-vous chez un vétérinaire pour effectuer les vaccins nécessaires.

Assurez-vous aussi de donner une alimentation équilibrée à votre nouveau compagnon. Il existe des aliments spécifiquement formulés pour les chiots qui répondent à leurs besoins nutritionnels en pleine croissance. Vous devez nourrir et entraîner votre nouvel ami, assurez-vous qu’il soit en sécurité autour de la maison. Cela signifie installer des barrières suffisamment hautes pour empêcher les chiens plus grands d’avoir accès aux zones où se trouve le chiot et éviter tout objet dangereux comme des câbles électriques traînant sur le sol. Pensez aussi bien au repos du petit animal qu’à ses moments de jeux, indispensables pour son développement : prévoyez-lui un lit confortable dans un coin calme mais accessible et offrez-lui régulièrement quelques jouets adaptés à son âge.

Si vous prenez soin correctement du petit d’une chienne avec amour et attention durant sa période initiale ainsi que dans les années à venir, vous obtiendrez un ami fidèle et heureux pour la vie.

Les différences entre le petit d’une chienne et celui d’une louve

Il est intéressant de noter qu’il existe des différences entre le petit d’une chienne et celui d’une louve. Tout comme les chiens, les loups ont aussi un système social très complexe qui influence leur comportement maternel.

Contrairement aux chiennes domestiques, les louves n’ont pas accès à la même quantité de ressources alimentaires que leurs homologues domestiquées. Cela peut avoir un impact sur la façon dont elles élèvent leur progéniture. Les louves doivent être plus protectrices pour assurer la survie de leur portée face à une moindre disponibilité en nourriture.

Les louves peuvent aussi déplacer leur portée vers différents sites pour éviter que leurs prédateurs ne découvrent où sont cachés leurs petits, alors que les chiennes restent généralement dans un endroit fixe avec leur portée jusqu’à ce que celle-ci soit sevrée.

En termes de développement physique, le petit d’une louve aura tendance à grandir plus vite, car il doit apprendre rapidement comment survivre dans son environnement naturel hostile. En revanche, le petit d’une chienne sera habitué à vivre avec l’homme dès son jeune âge et sera beaucoup plus facilement sociabilisé avec l’être humain.

vous pourriez aussi aimer