Est-ce que le chat peut mourir du coryza ?

Que vous ayez un chat ou un chien, chaque animal sera plus touché par une maladie qui lui est propre. C’est le cas du coryza, une pathologie virale dont souffrent les chats vivants en communauté. Toutefois, même le chat solitaire peut en souffrir s’il n’est pas vacciné. Vous vous demandez si cette maladie est mortelle pour votre chat ? Voici ce que vous devez savoir.

Le coryza : une maladie fatale

Le coryza est une infection virale causée par un cocktail mortel de trois virus entraînant une grippe chez l’animal. Malheureusement, il ne s’agit pas d’une grippe bénigne, car chaque souche virale aura un effet plus ou moins grave.

A lire aussi : Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un deuxième chat

Dans un premier temps, on note une nécrose du nez chez le chat à la suite de l’infection des voies respiratoires. C’est généralement suffisant pour entraîner la mort de votre animal de compagnie. À cette étape de la maladie, c’est un virus du groupe des Herpès qui sera impliqué. Pour les sujets les plus résistants, le calvaire est loin d’être terminé.

Si le chat passe l’étape de l’infection des voies respiratoires, il souffrira d’une forte fièvre. Cette dernière va engendrer des écoulements du nez et au niveau des yeux. Ici, ce sont les calicivirus qui sont impliqués. En plus de ces symptômes, ces virus vont provoquer une hyper salivation chez le chat.

A lire également : Les étapes essentielles pour une bonne intégration d'un nouveau chat à la maison

Pour finir, une fatigue intense viendra couronner le tout. Dans ce cas, les réovivirus seraient rentrés en action.

Peut-on prévenir la pathologie ?

Le coryza est une maladie infectieuse qui attaque les chats vivant en groupe indépendamment de leur âge. Lorsque votre chat sort souvent, les risques d’infection ne sont pas nuls. Par ailleurs, même s’il ne pointe pas le bout du nez dehors, vous n’êtes toujours pas à l’abri. En effet, votre animal peut s’infecter chez le vétérinaire.

C’est une maladie plus fréquente que vous ne l’imaginez. Enfermer votre chat n’est donc pas une solution viable. Le seul moyen de prévention efficace est la vaccination. En vous aidant par votre vétérinaire, vous pouvez immuniser votre félin contre le coryza.

Existe-t-il un traitement ?

coryzaIl est important de prévenir le coryza pour éviter une contamination de votre boule de poil. En effet, lorsqu’il présente les symptômes de cette pathologie virale, les chances qu’il survive sont faibles. En réalité, le traitement va nécessiter de lourdes interventions pour maintenir l’animal en vie.

Dans le processus de traitement, le vétérinaire aura besoin d’antibiotiques et d’antiviraux dans les cas les plus graves. Là encore, ce n’est pas gagné d’avance. Même si le chat survit, son système immunitaire est assez affaibli. Il peut succomber aux complications liées au traitement ou à la suite d’une infection qui, logiquement n’aurait pas été fatale.

Comment reconnaître les symptômes du coryza chez le chat ?

Le coryza est une maladie très courante chez les chats, particulièrement chez ceux qui vivent en groupe ou à proximité de congénères. Les symptômes du coryza sont multiples et peuvent varier d’un chat à l’autre. Voici quelques signaux d’alerte pour reconnaître la présence de cette pathologie chez votre animal de compagnie.

Les yeux du chat sont rouges et larmoyants. Il peut aussi avoir des difficultés à les ouvrir, car les paupières sont collées par des sécrétions visqueuses.

Le coryza affecte le sens olfactif du chat. Cela peut entraîner une diminution, voire une perte totale de son appétit.

Si vous constatez que votre boule de poil présente ces symptômes associés au coryza, n’hésitez pas à consulter rapidement un vétérinaire afin qu’il puisse prodiguer les soins nécessaires avant qu’il ne soit trop tard !

Les précautions à prendre pour éviter la propagation du coryza dans un foyer multi-chat

Si l’un de vos chats est atteint de coryza, pensez à bien prendre des précautions pour éviter que les autres félins du foyer ne soient contaminés. Voici quelques mesures à mettre en place :

Pour limiter la propagation du virus, pensez à bien vous assurer que le nouvel arrivant n’a pas été infecté par le virus.

Au-delà des mesures préventives précédentes qui sont efficaces pour réduire la transmission inter-catégorielle du coryza chez nos amis félins, nous pouvons aussi renforcer leur système immunitaire en optant pour une alimentation riche, équilibrée et adaptée à leurs besoins.

Le coryza est une maladie courante chez les chats. En prenant des mesures préventives adéquates et en consultant un vétérinaire dès l’apparition des premiers symptômes, il est possible de traiter efficacement cette pathologie pour éviter les complications graves qui peuvent aller jusqu’à la mort du chat.

vous pourriez aussi aimer