Comment la tortue hiberne ?

L’hibernation n’est rien d’autre qu’un processus qui permet à certains animaux dont la tortue de ralentir les fonctions biologiques et biochimiques de leurs organismes. L’objectif d’un tel mécanisme est de préserver l’organisme en matière de dépense énergétique afin de pouvoir passer l’hiver sans se nourrir. Vous désirez savoir un peu plus sur comment se déroule l’hibernation chez la tortue ? Vous êtes au bon endroit. Retrouvez dans la suite de cet article l’essentiel à savoir à ce sujet.

La phase préparatoire

L’hibernation chez la tortue se déroule en plusieurs étapes. La première étape est celle dite pré-hibernation au cours de laquelle la tortue s’apprête à lancer son hibernation. Elle consiste en une diminution progressive de la consommation de nourritures jusqu’à l’arrêt total. Cela n’a pas seulement pour objectif d’économiser d’énergie pour l’hiver. Mais c’est aussi un moyen pour la tortue d’évacuer de son système digestif tout résidu de nourriture. En effet, les résidus alimentaires peuvent causer la mort de la tortue une fois en hibernation. Ainsi, pour mieux préparer une tortue à entrer en hibernation, il faut commencer à diminuer son alimentation dès l’approche de l’hiver et arrêter de la nourrir avant l’hibernation.

Lire également : Shiba Inu nain : tout sur cette race adorable et ses particularités

L’hibernation

Après la phase préparatoire, la toiture se lance dans l’hibernation. A ce niveau le ralentissement de la tortue est complet. La réussite de cette phase dépend de plusieurs facteurs dont le plus important est la température du milieu de vie de la tortue. En clair, une hibernation impeccable se fait dans un milieu où la température varie entre 5 et 7 °C. Lorsque la température chute plus bas que les 5 °C, elle peut avoir des complications au cours de l’hibernation. Mais si la température descend jusqu’à 0 °C, la tortue peut même mourir. De même, si la température dépasse les 7 °C, cela n’arrange aucunement les affaires de la tortue. Par ailleurs, il faut noter que cette phase constitue celle où la tortue est beaucoup plus vulnérable face aux attaques extérieures.

Fin d’hibernation

Cette phase encore appelée « Réveil » symbolise la fin de l’hibernation. Elle débute normalement à la fin de l’hiver. Pour une explication simple, cette étape n’est rien d’autre qu’une autre phase préparatoire. Mais, celle-ci est destinée à un retour à la vie normale. C’est aussi une étape qui pourrait être fatale pour les tortues vivant dans un environnement qui diffère de leur environnement d’origine. C’est pour cela qu’une bonne surveillance de la température de l’environnement est recommandée pour le bien être des tortues domestiquées.

Lire également : Le cycle de vie des mouches

Vous savez à présent l’essentiel sur comment une tortue hiberne. Faites-en bon usage !

Les conditions de l’hibernation réussie

Les tortues sont des animaux qui hibernent naturellement dans leur environnement naturel. Les conditions peuvent être différentes pour une tortue domestiquée. Les propriétaires de ces animaux doivent donc s’assurer que les conditions sont réunies pour permettre à la tortue d’hiberner correctement et en toute sécurité.

La première étape est de déterminer le moment propice à l’hibernation. Pour cela, il faut connaître la saisonnalité de l’environnement d’origine de la tortue et respecter cette temporalité. Pensez à bien geler avec une humidité relative proche des taux observés dans l’environnement naturel.

Le choix du substrat est aussi crucial : il doit être assez humide pour maintenir une bonne hydratation chez la tortue mais pas trop mouillé au point qu’elle ne puisse pas respirer ou se noyer.

Pensez à bien noter que toutes les espèces ne présentent pas les mêmes besoins lorsqu’il s’agit d’hiberner. Pensez à bien vous renseigner sur les spécificités liées à chaque race avant toute décision.

Durant tout le processus d’hibernation, il faudra veiller régulièrement sur votre animal afin qu’il reste hydraté jusqu’à son réveil définitif lorsque vous verrez par exemple un léger mouvement ou simplement une respiration plus soutenue indiquant que votre animal commence à sortir de sa torpeur.

Les dangers de l’hibernation pour les tortues sauvages

L’hibernation est une période délicate pour les tortues sauvages. Bien qu’elle soit naturelle et nécessaire à leur survie, elle peut aussi s’avérer dangereuse si certaines conditions ne sont pas respectées.

Le premier danger est lié aux variations de température. Effectivement, l’évolution du climat peut perturber le processus d’hibernation des tortues qui risquent alors de se réveiller trop tôt ou trop tard dans la saison. Si elles sortent avant que les ressources alimentaires ne soient disponibles, elles peuvent mourir de faim. Et si elles restent endormies pendant trop longtemps, leur corps peut tout simplement cesser de fonctionner.

Un autre danger pour les tortues concerne la qualité du substrat dans lequel elles hibernent. Si celui-ci est contaminé par des pesticides ou autres produits chimiques toxiques, leur exposition prolongée pourrait affecter gravement leur santé à long terme.

Les prédateurs constituent aussi un risque important pour les tortues durant l’hibernation. Les animaux en dormance sont souvent plus vulnérables aux attaques car ils ont besoin d’une énergie minimale et sont beaucoup moins réactifs face au danger que lorsqu’ils sont éveillés.

Il faut penser à ne jamais déplacer une tortue en hibernation sans raison valable car cela pourrait rompre son cycle et compromettre gravement sa survie. Il faut donc être vigilant lorsque vous effectuez des travaux chez vous afin qu’il n’y ait aucun impact sur votre environnement direct, incluant vos voisins.

La protection des habitats constitue ainsi un point clé dans la conservation des populations de tortues. Des mesures doivent être mises en place pour protéger les sites d’hibernation et limiter les perturbations anthropiques qui peuvent nuire gravement à ces animaux menacés.

C’est donc un travail conjoint entre scientifiques, gouvernements, associations et citoyens qui doit être mis en œuvre pour assurer une protection optimale des espèces de tortues durant leur période d’hibernation.

vous pourriez aussi aimer